Lettre n° 17 - décembre 2014

LA LETTRE AUX PARRAINS N° 17

(Décembre 2014)

 

Dans ce monde ou règnent indifférence et individualisme, Action Internationale Contre la Faim rappelle inlassablement dans son bulletin mensuel que « le lire, c’est déjà agir ». Il en va de même pour cette lettre.

 

La lire, c’est s’extraire pour un temps de son cocon embourgeoisé d’européen protégé, c’est aller à la rencontre de ces peuples démunis, dont font partie les habitants de Sibi Sibi, et réfléchir un instant à la précarité de leurs conditions d’existence toujours aussi insupportables. C’est, enfin, s’associer, ne serait-ce qu’en pensée, à leurs souffrances. Lire c’est déjà agir, car en bousculant notre bonne conscience et notre confort moral, nous apportons un peu de réconfort à nos amis maliens en leur faisant savoir que leur sort ne nous indiffère pas, qu’ils ne sont pas seuls, même s’ils sont loin.

 

Cette attitude a d’autant plus de sens aujourd’hui qu’ils sont plus isolés que jamais, asphyxiés entre la gangrène djihadiste du nord et, désormais, le virus Ebola du sud, alors que cela fera bientôt cinq ans que nous n’avons pu nous rendre sur place pour échanger et renforcer nos liens d’amitié ; cinq longues années de frustration au cours desquelles seul le fil ténu, mais o combien essentiel, d’internet nous permet, grâce à la confiance et au respect mutuels qui nous animent de continuer à bâtir des projets en commun.

 

A.T.M. a donc poursuivi ces derniers mois ses actions en faveur de Sibi Sibi car agir, c’est aussi bien sûr donner de son temps pour témoigner et récolter des fonds. Il faut plus que jamais, par le bouche à oreille, communiquer et convaincre afin que vive et grandisse notre réseau avec, pour horizon, ce village qui nous est cher, et pour obsession, maintenir le lien et enrichir nos échanges.

 

L’année écoulée fut ainsi jalonnée de nos habituelles interventions : La bourse aux jouets et les paquets cadeaux en décembre 2013 (renouvelées cette année), le partenariat avec la course à pied en février, l’opération Bol de riz en avril avec l’école Sainte Anne, la foire aux vélos fin mai, le vide grenier début septembre et enfin, pour la seconde année consécutive, notre intervention auprès des élèves du collège d’Orgères à l’automne.

 

Beaucoup de temps investi (et donc utile) à communiquer. Mais cela ne suffisant pas à notre épanouissement de militants, A.T.M. a également organisé ou participé à trois animations exceptionnelles permettant d’évoquer l’Afrique et de vous réunir, vous, adhérents et parrains : La soirée musique et danse africaines en novembre 2013, le concert de violoncelles en avril dernier (unique, merveilleux!) et la manifestation « Le Mali à votre porte » fin octobre (photos).

 

Des moments de partage et d’échanges solennels ou festifs, graves ou chaleureux, rendus possibles grâce à tous ces acteurs généreux, soucieux de faire bien et convaincus de la nécessité d’agir, souvent dans l’ombre, chacun à son niveau. Sans leur foi et leur envie en ce qu’ils font et donnent, ATM serait une Association Terne et Morne.

 

 

Ces animations ont contribué à financer diverses actions dont vous avez eu connaissance grâce aux comptes rendus de nos réunions mensuelles.

 

La plus importante, celle qui est vitale et vous concerne au premier chef car vous en êtes les financeurs, est bien sûr le parrainage, toujours aussi essentiel . A la demande de Fifi, et en raison du coût des céréales, nous avons décidé d’augmenter les dotations trimestrielles de 150 euros. Nous versions donc désormais chaque trimestre scolaire 1700 euros pour l’école de Sibi Sibi (dont 1400 pour la seule cantine) et 350 euros pour la celle du collège de Bandiagara.

 

Selon un récent message de Fifi, 70 nouveaux élèves auraient été «  recrutés » à la rentrée, portant ainsi les effectifs de l’école à 256 élèves répartis désormais en deux cycles. Ce qui tendrait à souligner l’effet bénéfique de la campagne de sensibilisation menée par YA-G-TU. Des précisions sont attendues sur ce sujet.

 

Nous avons par ailleurs, pour les mêmes raisons, effectué en février un virement exceptionnel de 2000 euros au titre d’aide alimentaire d’urgence pour compenser un déficit de dix tonnes de mil rien qu’à Sibi Sibi (1 tonne = 275 euros) et envoyé 200 euros pour acheter des aliments pour les pensionnaires du poulailler afin que les enfants puissent continuer à bénéficier d’un œuf par quinzaine.

 

Notre objectif ayant toujours été qu’à terme (même s’il semble encore bien lointain !) les villageois soient autonomes en subvenant à leurs propres besoins, nous avons reconduit en juillet dernier l’opération « micro crédit » mise en place par YA-G-TU à l’été 2013. Le premier rapport reçu de Fifi nous précisait que 270 femmes choisies dans les 14 villages de Dandoli (sur 1587 femmes potentielles) ont pu ainsi entreprendre des activités de petits commerces, maraîchage, production de beurre de Karité ou de savon local, embouche… reconnaissants du travail de conseil et de relais qu’elle accomplit avec Boukary et son ONG , malgré leurs multiples occupations.

 

Néanmoins, agir c’est aussi (c’est surtout ?) financer des projets avec les fonds que nous récoltons. Fifi ne nous en ayant pas proposé de nouveaux malgré nos demandes réitérées, nous avons sollicité l’AIVM, dont nous sommes adhérents depuis de longues années. Son représentant sur place, Lamine Dembélé fera un état des lieux des besoins prioritaires du village et proposera, en lien avec les autorités, de nouvelles actions dont il assurera le suivi.

 

La présence d’une délégation malienne à Rennes à l’oc et dégager des petits bénéfices. L’opération a donc été reconduite pour six mois pour 199 femmes supplémentaires.

 

Mais la piste, semée d’ornières, est encore bien longue, la sécheresse récurrente et le manque d’eau dans les barrages obligent souvent les femmes à parer au plus urgent en achetant des denrées alimentaires pour « faire la soudure » avec les bénéfices, plutôt que de les réinvestir dans leur activité. Rien n’est acquis d’avance.

 

Par ailleurs, le moulin à mil, financé par ATM en 2001 (notre 1ère action) a rendu l’âme au terme de quatorze ans de bons et loyaux services. C’est exceptionnel paraît-il !... Nous avons donc effectué en septembre un virement de 1582 euros afin de le remplacer. Rendez-vous en 2028 si tout va bien.

 

Coté santé et hygiène, ATM a financé l’achat de 200 moustiquaires (900 euros) pour se prémunir du paludisme, et de 200 paires de chaussures pour les enfants (300 euros). Le second bloc de latrines installé au nord du village est désormais opérationnel et YA-G-TU a mis en place une campagne de sensibilisation à l’hygiène. Le puits surcreusé et la pompe sont également opérants permettant aux villageois d’avoir de l’eau en permanence.

 

Enfin, l’ambulance a profité à plusieurs femmes devant accoucher à Bandiagara et à des « cas de  maladies graves » devant être soignés à la ville. Cette initiative innovante d’ATM a été reprise par les autorités sanitaires qui ont équipé d’une moto semblable 13 centres de santé sur les 19 du cercle de Bandiagara.

 

ATM agit donc, tant en France qu’au Mali, en dépit des problèmes de communication persistants qui contrarient notre mission. La lettre de Fifi, reçue après notre dernière assemblée générale, et jointe en annexe, en atteste. De même, lui sommes-nous très casion des 30 ans de l’AIVM nous a permis d’évoquer avec elle ce sujet. Quand on n’avance pas d’un coté, on cherche une autre voie : Simple question de bon sens. ATM poursuivra ainsi sa mission : Agir, sans relâche, en concertation et en toute transparence, pour améliorer les conditions de vie de la population de Sibi Sibi.

 

« Lire, c’est déjà agir ». Quel que soit le support d’information utilisé, sachons apprécier ce droit qui nous est accordé !... Savez vous que, selon le dernier rapport de Reporters Sans Frontières, le Mali est passé du 10 au 122ème rang en matière de Liberté de la presse ?

 

Je vous souhaite à toutes et à tous d’excellentes fêtes de fin d’année.

 

Jean-Jacques HERVE

Président d’ATM

 

 

 

Lettre de la Directrice de l'association Ya-G-Tu à ATM

 

«Association pour la Promotion de la Femme»

Siège social 7ème quartier Bandiagara – Mali ; Porte : 344 : Rue 74 B.P. 4 – Tél. 00 (223) 21 44 25 87

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ; Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

A L’Association Thorigné Mali

Objet : Félicitation,

 

Messieurs,

C’est avec un grand plaisir que j’ai appris la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante d’ATM. Cet acte démontre la maturité institutionnelle de votre association avec laquelle nous sommes ci fiers de collaborer. Par cette symbolique correspondance, au nom des populations de Sibi-Sibi et de l’ONG YA-G-TU je voudrai présenter mes sincères félicitations à l’ensemble des membres de la nouvelle l’équipe. Je voudrais avec votre permission adressez tous mes remerciements à l’équipe sortante avec qui nous avons eu à réaliser des actions très significatives et marquer les esprits des populations de Sibi sibi. Je voudrai par cette occasion que vous m’offrez, réitérer tout l’engagement et toute la disponibilité de l’ONG YA-G-TU à œuvrer main dans la main, aux côtés de votre association pour le plein épanouissement des populations du pays dogon en général et de la commune de Dandoli en particulier. En souhaitant plein succès à la nouvelle équipe, trouvez par ces mots l’expression de toute ma gratitude et l’assurance de ma franche collaboration.

Bandiagara, le………/………./2014.

La Directrice Mme GUINDO Yaiguèré TEMBELY