Lettre n° 16 - avril 2014

LETTRE AUX PARRAINS N° 16 ( avril 2014 )

 

 

 

10 ans de parrainage et de repas gratuits à la cantine scolaire de Sibi-Sibi

Ce numéro 16 de la lettre aux parrains traite exclusivement du parrainage mis en place en 2004 et dont nous fêtons le dixième anniversaire. D'abord un grand merci à nos donateurs, ceux qui viennent de rejoindre l'association ou ceux, nombreux, qui sont des soutiens fidèles de l'ATM depuis la première heure. Dans son rapport moral, au cours de l'assemblée générale du 17 avril 2014, Jean-Jacques Hervé, président, salue l'initiative d'un membre de notre conseil d'administration qui a proposé il y a 10 ans d'étudier le financement des repas des enfants scolarisés à Sibi-Sibi. C'est alors que nous avons créé un parrainage « collectif » auprès des citoyens de Thorigné- Fouillard et même au delà afin de récolter régulièrement des fonds.

COMMENT PEUT-ON ALLER ETUDIER LE VENTRE VIDE ? Cette réflexion fut à l'origine de notre questionnement dans le années 2003/2004. Déjà certains d'entre nous s'étaient déplacés à Sibi-Sibi et avaient pu constater le faible effectif des écoliers et la pénurie alimentaire . A chaque voyage , notamment en 2003 et 2004, nous constations les effets de la sécheresse et nous avions alors contribué financièrement à renflouer les réserves de céréales. A l'époque les enfants de Sibi-Sibi repartaient chez eux à la coupure de midi ( souvent sans déjeuner) et les enfants des villages environnants, qui parcouraient plusieurs km à pied, portaient leur petit seau de mil qu'ils rangeaient à l'ombre de la terrasse jusqu'au moment du repas de midi. L'appel a donc été lancé aux Thoréfoléens à la fin de l'année 2003. 20 parrains en 2003, 57 en 2004, 62 en 2005, pour atteindre 81 en 2007 et 87 en 2013. L'objectif du parrainage n'a pas changé en 10 ans. Il s'agit de favoriser la scolarisation des enfants et notamment des fillettes, alors peu nombreuses dans les effectifs. Les fonds collectés auprès des parrains permettent des versements réguliers, au début de chaque trimestre scolaire à notre partenaire malien l'ONG YA-G-TU qui en assure la redistribution suivant nos indications. Les tableaux présentés sur la page qui suit vous permettront de mesurer le chemin parcouru et de bien comprendre le fonctionnement de ce parrainage.

L'intégralité des fonds versés est destinée à l'école de Sibi-Sibi et pour l'essentiel aux achats alimentaires de la cantine. Depuis 2 ans la dotation trimestrielle a été augmentée pour favoriser la fréquentation du collège de Bandiagara par les enfants qui quittent l'école de Sibi-Sibi au terme de la septième année d'études. Ainsi depuis 10 ans tous les élèves scolarisés à Sibi-Sibi bénéficient d'un repas gratuit, chaque jour scolaire. Aujourd'hui FIFI, la présidente de notre ONG partenaire à Bandiagara, estime : « que si 65 % des enfants de Sibi-Sibi en âge d'être scolarisés vont à l'école, c'est dû à l'impact de l'intervention de Thorigné ». Et en effet la moyenne nationale ne dépasse pas 40% au Mali.

Vous constaterez que sur les tableaux d'évolution des effectifs scolaires, l'augmentation du nombre d'élèves a été particulièrement importante de 2005 à 2010, les parents décidant alors d'envoyer leurs enfants à l'école, car ils y trouvaient un repas de midi complet.

Quels menus ? Quel coût pour l'ATM ? Quel prix de revient pour un repas ?

Les sommes adressées chaque trimestre scolaire ( début octobre, début janvier et début avril sont réparties entre 3 types de dépenses). A titre d'exemple nous vous communiquons la répartition des fonds virés pour un trimestre en 2013. Achat des denrées alimentaires cantine de Sibi-Sibi : 1250 € Pour l'année 2013 Complément salaire enseignants et achats de fournitures : 300 € 1900 € X 3 Achats alimentaires pour les collégiens de Bandiagara : 350 € 5700 € 1900 €

Dans son rapport d'activité du mois de mars 2014, Fifi nous parle de la cantine de Sibi-Sibi. « Elle nourrit actuellement 174 élèves plus 6 maîtres sans oublier celles qui préparent. La cantine est dirigée par le comité de gestion de l'école qui se charge de l'achat des condiments et du riz. Un vendredi sur deux 190 œufs sont donnés à l'école pour la cantine ». Des légumes provenant des jardins maraîchers de Sibi-Sibi complètent les repas . On commence à trouver des pommes de terre. Les sommes totales envoyées pour l'achat de nourriture peuvent apparaître importantes pour nos amis maliens et pourtant elles s'avèrent encore insuffisantes. (voir prix de revient d'un repas à la cantine de Sibi-Sibi). Le contexte de guerre et les mauvaises récoltes liées au déficit de pluie ont entraîné une flambée des prix des céréales. Si l'ATM, en lien avec YA-G-TU opte pour des repas à base de riz, c'est parce que la nourriture habituelle des enfants, pour tous les repas pris en famille, est à base de mil.

Prix de revient d'un repas à la cantine de Sibi-Sibi. Actuellement chaque jour scolaire, environ 200 repas sont préparés et servis, aux élèves, à leurs enseignants qui assurent la surveillance de cette cantine et aux femmes qui se relaient pour la préparation. Elles ne sont pas payées pour ce travail .

Ces repas sont servis 5 fois par semaine, et 12 semaines par trimestre, soit pendant 60 jours. 60 jours X 200 = 12000 repas Le prix de revient d'un repas est donc actuellement de 1250 € : 12000 = soit entre 10 et 11 centimes d'euro ! Bandiagara : Depuis 1 an nous avons ouvert le parrainage aux collégiens. Si l'effectif des enfants scolarisés à Sibi-Sibi stagne ou régresse légèrement, il est compensé par le départ des grands pour le collège. C'est un phénomène nouveau, qui s'amplifie, et qui prouve bien le succès de l'école de Sibi- Sibi. Pour encourager les études secondaires des enfants de Sibi-Sibi nous avons donc décidé d'une aide alimentaire en direction de ces collégiens venus du village. ( voir photos en page 1). Cette aide est partielle et YA-G-TU fait appel à d'autres partenaires pour financer ces repas. Les achats sont faits par une association de femmes de Sibi-Sibi qui à tour de rôle se déplacent à la ville de Bandiagara ( 10 km de Sibi-Sibi) pour cuisiner sur place et servir des plats à base de riz, en y ajoutant si possible un peu de viande ou de poisson.Les sommes collectées dans le cadre du parrainage sont intégralement affectées au financement des 2 cantines ( Sibi-Sibi et Bandiagara) et à l'aide au fonctionnement de l'école, fournitures et appui au salaire des enseignants. La prime versée à chaque enseignant est de 8 € par mois. Cette prime a cependant permis de limiter les départs des instituteurs qui aspirent à retourner vers le villes , Bandiagara ou Mopti. Ainsi les élèves de Sibi-Sibi bénéficient d'une meilleure stabilité de l' équipe éducative. Les frais de fonctionnement ne sont jamais imputés sur les sommes versées par les parrains. Car quelques frais existent, notamment des frais bancaires pour le transfert des fonds entre la France et le Mali . D'autre part une somme forfaitaire de 100 € par trimestre est versée à notre ONG partenaire pour le suivi de ce parrainage. En effet des animatrices de YA-G-TU se déplacent régulièrement à Sibi-Sibi pour vérifier les opérations d'achat de nourriture et rencontrer les membres du comité de gestion de l'école. Ces personnes se déplacent à moto et leurs déplacements sont pris en charge. Tous ces frais annexes sont imputés sur le budget de fonctionnement de l'ATM alimenté par une subvention communale. ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Nous aurions aimé que nos amis de Sibi-Sibi puissent prendre complètement en charge leur école. Mais ce jour n'est pas encore venu. Il y a dix ans nous avons voulu inscrire ce parrainage dans la durée. C'est pourquoi, fidèles à cet engagement, nous continuerons, si vous nous accordez toujours votre aide et votre confiance, à soutenir les études primaires et secondaires des enfants de Sibi-Sibi. -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Une des dernières réalisations de l'ATM L'Éclairage public solaire installé en 2013 sur la place centrale de Sibi-Sibi, permettant aux villageois de se réunir en soirée et aux élèves de « jeter un coup d'œil » sur leurs cahiers !

Rédigé par Bernard PUTEGNAT