Lettre n° 15 - Septembre 2013

 LA LETTRE AUX PARRAINS N° 15 SEPTEMBRE 2013

Depuis l’intervention militaire française au Mali faisant fuir les djihadistes, la situation est redevenue normale dans la région de Mopti, même si des casques bleus de l’ONU patrouillaient encore récemment  dans les grandes villes. Le ministère des affaires étrangères a classé la région en « zone orange » et continue à déconseiller les séjours sur place. 
Il est vrai qu’il en va différemment au nord du pays. Malgré les négociations entre le gouvernement et le MNLA, la situation y demeure instable, les tensions et incidents fréquents (quatre morts en juillet), et la crise humanitaire perdure, à Kidal notamment, en raison de la pénurie d’eau et de céréales. Les réfugiés hésitent donc à rentrer chez eux.
Début juillet, l’ONU a initié une opération de maintien de la paix avec l’envoi de douze mille soldats et l’union européenne a voté une aide de trois milliards d’euros pour la reconstruction du pays, laquelle devait être débloquée en principe après les élections présidentielles. 
Celles-ci se sont jusqu’à présent déroulées dans le calme, et après le premier tour, l’ancien premier ministre  Ibrahima Boubacar Keita  est arrivé en tête devant un autre ancien ministre Soumaïla Cissé. Le second tour prévu le 11 août, soit après la rédaction de cette lettre, devrait conférer une certaine légitimité au nouveau président après le chaos institutionnel de ces derniers mois, d’autant que la participation des électeurs fût élevée.
Si les villageois de Sibi-Sibi n’ont pas eu à subir directement ces deux dernières années les exactions des djihadistes, les messages de remerciements appuyés de Fifi et Boukary « à la France » pour son intervention attestent  de la période difficile vécue et de leur soulagement. Ils n’ont pas manqué non plus de remercier notre association et les parrains pour le maintien de nos actions et notamment les versements ininterrompus des dotations pour l’école et la cantine.
Désormais, grâce au rapport de Fifi reçu en mai, nous travaillons à de nouvelles actions, ambitieuses et innovantes, afin d’améliorer les conditions de vie des villageois et leur permettre d’accéder à une certaine autonomie.
Ce rapport répond également à nombre de nos questions sur la scolarisation des filles, la restauration des collégiens, le fonctionnement et la réfection du poulailler, les projets prioritaires à mener. Cet état des lieux atteste de l’impact réel de nos actions sur la scolarisation et la sécurité alimentaire grâce, entre autre, au parrainage. Ainsi, à propos de la dotation pour la restauration des collégiens, Fifi nous dit :
Ce que Thorigné donne a un impact notoire sur les élèves car ils ne reviennent plus à midi au village, cela leur fait gagner du temps pour se reposer et réviser… et atténue les carences nutritionnelles chez les élèves de Bandiagara et de Sibi Sibi ». 
Ce rapport nous conforte donc, si besoin était, dans notre volonté d’aller de l’avant.
Grâce au parrainage mis en place en 2004, la scolarisation (notamment des filles) s’est régulièrement améliorée, atteignant à ce jour 65% des enfants en âge d’être scolarisés alors que ce pourcentage ne dépasse guère 40% au Mali. Il contribue aussi à améliorer et varier les repas. 
les instituteurs de lcole  au nombre de 7 le directeur et 6 femmes 3
Les institutrices et le directeur de l’école de Sibi Sibi
Le projet de sensibilisation à la scolarisation auprès des parents que nous avons mis en place pendant les vacances d’été va dans ce sens (coût à ce jour :690 euros).  Fifi :
YA-G-TU propose le recrutement d’un agent pendant les trois mois de  vacances pour une large sensibilisation dans les villages à travers des animations, projections vidéo et causeries débats avec les parents…. Il  animera  aussi  des groupes de jeunes filles autour de centres d’intérêt tels que l’ouverture d’une boutique de coton pour la filature afin de leur permettre de constituer  leur trousseau de mariage…. ».
Nous jugerons à la rentrée des classes de l’impact de cette action au vu de l’augmentation (ou non) des élèves. Un bien qui pourrait nous coûter puisqu’il nous faudra assurer leur restauration du midi ! Mais la scolarisation est la priorité d’ATM et nous ne pourrions que nous réjouir du succès de notre action.
Le second projet innovant proposé par Fifi est la mise en place d’un système de micro crédits permettant aux femmes l’exercice d’activités de petits commerces, d’ accéder aux produits de première nécessité sans avoir à se déplacer à Bandiagara, notamment durant la période d’hivernage où elles sont très occupées, et d’acquérir une certaine autonomie.( coût : 228 euros x 14 villages, soit 3120 euros pour démarrer).  Fifi :
Ce fonds de roulement pour chaque village permettra aux femmes de  s’organiser pour avoir sur place les besoins de première nécessité et en quantité suffisante dans les villages. YA-G-TU  assurera la supervision générale des fonds dans les 14 villages chaque deux semaines et 
Ces deux projets sont menés, en raison de leur nature, et hors budget parrainage, sur l’ensemble des 14 villages de Dandoli dont fait partie Sibi Sibi. Le maire, Thomas Poudiougo, a exprimé par email ses remerciements à ATM pour notre démarche ainsi que pour l’ensemble de nos actions auprès de Sibi Sibi. Rappelons toutefois qu’ils revêtent  un caractère tout à fait exceptionnel, notre priorité et notre engagement restant bien évidemment notre partenariat avec Sibi Sibi.
Toujours sur les recommandations de Fifi, nous financerons  trois autres actions.
La première concerne l’éclairage de la place du village par panneaux solaires. Il permettra aux enfants     de faire leurs devoirs du soir et aux adultes de se réunir pour évoquer les affaires du village. La nuit tombe vite en effet au Mali (dès 18heures) et installer les panneaux à l’école, excentrée du village, aurait multiplié les risques de vols ou de dégradations. (coût : 835 euros).
La seconde action sera en septembre l’achat de 300 paires de chaussures pour les élèves        comme nous l’avons fait l’an passé.(coût : 450 euros). Ecoutons Fifi :
Il faut prioriser l’achat de chaussures pour les élèves à la rentrée, pour  améliorer l’hygiène corporelle et la santé, car un enfant qui n’a pas de  chaussures est exposé aux maladies (tétanos, protection contre le soleil…) ».
La dernière action est l’envoi de 328 euros pour la réfection de la clôture du poulailler, lequel  permet aux écoliers de bénéficier d’un œuf au minimum par semaine. Fifi :
L’activité du poulailler pour servir la cantine scolaire est un exemple pilote dans toute la région car l’impact est grand. Non seulement il atténue la carence nutritionnelle, mais aussi brise des croyances traditionnelles selon lesquelles un enfant ne doit pas manger d’œuf pour ne pas devenir un petit  voleur. C’était une stratégie pour les parents de pouvoir vendre les œufs.  Aujourd’hui ces croyances ont disparu à SIBI SIBI.
cantine 2012
Les œufs à la cantine
Toutes ces actions sont financées par les animations qu’ATM organise ou auxquelles ses membres participent tout au long de l’année. Ce sont (et seront) cette année la course à pied en février, la foire aux vélos en juin, le vide greniers en septembre, la bourse aux jouets et l’opération paquets cadeaux à Darty en décembre. Nous avons également en projet une soirée festive  « musiques et danses » le 29 novembre  prochain, qui sera animée par le groupe de danses africaines Binsamu de Thorigné. Nous avons par ailleurs fait une demande de subvention « Solidarité internationale » auprès de la municipalité pour le micro crédits.
 Deux faits ont par ailleurs marqué ce premier semestre à Thorigné.
En premier lieu, notre assemblée générale le 17 avril. Largement suivie et appréciée comme à l’accoutumée, signe de bonne santé de notre association, elle a été l’occasion de visionner un diaporama sur les actions menées par ATM à Sibi Sibi grâce aux photos envoyées par Boukary :. Achat de chaussures pour les écoliers, construction de latrines, aide alimentaire, surcreusement du puits… Des photos bien appréciées à l’heure où tout séjour sur place nous est interdit.
Le bureau d’ATM a par ailleurs été renouvelé. Bernard Putégnat, président depuis sept ans  souhaitant prendre du recul, a laissé sa place à Jean Jacques Hervé, ancien secrétaire, Françoise Réhault Devrand prenant la relève à ce poste. Notons également que Bernard a reçu la médaille de la ville pour son action à ATM à l’occasion de la cérémonie de clôture de la vie associative fin juin.
La seconde innovation à ATM a été la réalisation de notre site internet sous le nom :   
                                                      asso-thorigne-mali.org 
Il reprend l’historique de notre association, son fonctionnement, les actions réalisées à Sibi Sibi et à Thorigné…etc. Bref, un outil complet et agréable à consulter. Roland Raggi se chargera de sa mise à jour.
Nous avons par ailleurs souhaité adresser une carte d’adhérent ou de parrain à chaque membre ou donateur d’ATM. Elle symbolise votre appartenance à la famille d’ATM qui œuvre, dans un esprit de tolérance et de solidarité à l’amélioration des conditions de vie des villageois de Sibi Sibi devenus, au fil des années, nos amis. Aussi dérisoire que puisse être ce petit bout de carton illustré, il constitue le lien qui nous unit, et la reconnaissance des membres du conseil d’administration pour votre fidélité, car sans vous, rien ne serait possible.
 Très bonne rentrée à toutes et à tous.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 
Si vous souhaitez savoir si vous êtes à jour de vos cotisations, vous pouvez contacter Alain, notre trésorier à   Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. . Vous pouvez également adresser vos dons à notre adresse postale : Maison des associations. Rue du bocage. 35235 Thorigné Fouillard.
Vous pouvez aussi contacter JJ. Hervé au 02 99 62 42 48.
Lettre rédigée par J.J. Hervé assisté de F. Réhault Devrand