AG de 2016

RAPPORT MORAL 2015

 

Bonsoir à toutes et à tous

Et merci à vous d’être là,

                            Je préside cette assemblée générale pour la 3ème (et peut-être  dernière) fois, et je commence à peine à m’y faire !... Certes, c’est toujours avec satisfaction  que je vois cet auditorium bien rempli, comme chaque année grâce à vous, pour ce rendez vous qui nous rassemble autour de valeurs communes qui nous sont chères. Pourtant, si tant est que l’objet de notre association est d’améliorer les conditions de vie des habitants de Sibi Sibi, et plus particulièrement, de promouvoir l’éducation de ses enfants, je mesure l’ampleur de cette tâche, comparée à ma fonction, banale, et nos moyens, dérisoires.

                            Le chemin est donc long et pentu, surtout dans ce monde guère propice au partage et à la solidarité. Mais nous avançons, à notre rythme, réglé forcément sur la fréquence africaine toujours encombrée des mêmes vicissitudes qui nous contrarient : L’impossibilité de nous rendre sur place, les difficultés de communication, la réactivité chancelante de nos partenaires, sans parler des relents nauséabonds de l’actualité qui confortent à l’Afrique une image peu reluisante.

                            Nous progressons cependant, lentement mais persévérants, grâce à votre fidélité et aux nombreux bénévoles désintéressés qui donnent de leur temps pour récolter des fonds. Ces engagements multiples méritent bien un peu de considération de la part de notre partenaire principal, une reconnaissance autre que celle due à un simple pourvoyeur de fonds.

                            2015 fut une année de transition. Je regrettais d’ailleurs ici même l’an passé le manque de  projets qui nous soient proposés malgré des besoins bien réels. Nous avons néanmoins réfléchi et travaillé à trois initiatives ambitieuses qui attesteront de la légitimité et de l’efficacité de notre engagement d’une part, de la cohérence et de la rigueur de notre coopération d’autre part.

                            Légitimité et efficacité avec la décision de financer sur trois années, grâce au soutien de notre municipalité (et à ce jour sans autres co-financeurs), l’extension de l’école de Sibi Sibi avec trois classes et trois latrines supplémentaires, rendue nécessaire par l’ouverture d’un second cycle à la rentrée 2014.

                            Cette création est un évènement. C’est le signe de la vitalité de notre engagement et de la confiance des autorités maliennes. Son coût de 29 000 euros en constitue le plus important projet en termes financiers pris en charge par ATM depuis sa création s’il se confirme que nous devrons en assumer la totalité.

                            Cet engagement, lourd pour notre budget non extensible, limitera  nos capacités d’investissement par ailleurs. Il n’impactera cependant bien évidemment pas sur les dotations scolaires financées par le parrainage que nous maintenons. Education et alimentation ne vont pas l’une sans l’autre. «  Allez parler de culture à quelqu’un qui a faim » disait Aimé Césaire, figure emblématique de la Martinique.

                            Cohérence et rigueur ensuite avec deux autres initiatives qui, si elles aboutissent,  engageront résolument l’avenir de notre coopération sur des voies claires et bien identifiées.

                            Nous avons tout d’abord commandé un diagnostic détaillé sur les infrastructures existantes et besoins prioritaires à Sibi Sibi  dans les domaines de l’éducation, de l’accès à l’eau et du maraîchage. Cette étude, menée par un technicien malien travaillant pour les collectivités locales, nous permettra d’avoir  un regard neuf et extérieur sur la situation à Sibi Sibi. J’estime personnellement cette initiative indispensable faute de pouvoir juger par nous-mêmes sur place. Elle sera financée par l’AIVM.

                            La dernière initiative serait la rédaction d’une nouvelle charte dont seraient signataires toutes les parties prenantes à notre coopération : L’ONG  YA-G-TU, la municipalité de Dandoli, les comités de gestion du village et ATM.

                            Cette convention, qui revisiterait les droits et charges de chacun, permettrait, en s’appuyant sur des bases nouvelles et actualisées, d’établir une nouvelle relation de confiance entre partenaires. Elle entrerait en vigueur après son acceptation par toutes les parties concernées. C’est un projet ambitieux, peut-être « surréaliste », que nous avons proposé à Fifi en janvier, sans réponse de sa part à ce jour. Le plus dur sera sans doute de l’appliquer et la faire respecter. Ce n’est pas gagné ! Mon souhait serait qu’elle soit rédigée dès que possible.  

                            Une année riche et studieuse, dans la droite ligne de nos engagements pris l’an passé, se profile donc devant nous. Nous ne changerons pas le monde, mais face aux multiples replis sur soi manifestés par nos institutions qui en viennent à bafouer leurs propres valeurs d’universalité et d’humanité, face à leur faillite morale à venir en aide aux êtres humains en détresse ,face à la xénophobie rampante de certains de nos contemporains bien lotis et bien nourris, arc-boutés à préserver des privilèges d’un autre temps, affichons, à l’instar de nombreux autres acteurs associatifs ou citoyens décidés à rendre ce monde plus humain, notre différence, et entretenons, pour nos amis maliens mais aussi, et peut-être encore plus pour nous-mêmes, l’espoir d’une vie meilleure, même si notre action se limite à un petit village.

                            La lassitude peut, malgré tout, insuffler la tentation du doute ou du renoncement. L’envie de faire et le goût des autres sont toujours là, présents, vitaux, inscrits comme une nécessité, mais ils s’effritent au fil de nos aspirations non satisfaites. C’est regrettable car notre solidarité va de soi et leur attente légitime. Nous faisons en effet tous partie d’une même communauté et la science nous a appris que les êtres humains sont tous noirs, et tous africains puisque descendants d’un même ancêtre, que ce soit Lucy ou Little foot. Aimé Césaire, à nouveau, nous interpelle : «  Qui suis-je ? Qu’elle est ma race ? : La race humaine. Ma religion ? : La fraternité ».

                            Je vous remercie de votre attention…. Et de votre indulgence.

Jean-Jacques HERVE                                                                Avril 2016

Président d’ATM

 

 

 

RAPPORT D’ACTIVITE  d’ATM - ANNEE  2015- Assemblée Générale du 26 Avril 2016       

2015 : année du 15ème anniversaire d’existence d’ATM 

Année anniversaire : ‘’ATM 15 Ans déjà ‘’  titre de la dernière lettre aux parrains qui vous a été adressée début  Novembre 2015, à l’occasion de la manifestation ‘’Le Mali terre d’écrits et de paroles’’ les   6 et 7 Novembre 2015.  Manifestation  initiée et préparée longuement pendant toute l’année 2015  par Jean Jacques Hervé Président, avec l’aide précieuse de  Christine Gilbert, et qui  fut un très bel hommage rendu aux quinze ans de coopération avec l’école de Sibi Sibi. Bel exemple de partenariat  avec la Médiathèque de Thorigné Fouillard. Nous remercions Madame Cottereau et son équipe pour cette heureuse collaboration. Nous avons pu voir le film Timbuktu, assister à deux conférences, l’une  sur les manuscrits de Tombouctou, l’autre sur la musique Malienne, animées par deux  intervenants hors pair, puis profiter d’une soirée contes suivie d’un moment très convivial en musique dans les locaux de la médiathèque.                                                                                                                                      

Année de bilan : L’assemblée générale du 9 Avril 2015 fut l’occasion de dresser l’inventaire des projets et réalisations engagés par ATM depuis sa création en partenariat avec le village de Sibi Sibi par l’intermédiaire de l’association YA-G-TU. Bernard Putegnat et Philippe Robert vous ont présenté cet important  travail rétrospectif dans un rapport établi en Avril 2015 qui met en évidence le chemin parcouru depuis l’existence d’ATM.

Année 2015 - Des  partenaires pour échanger et renforcer notre action à Sibi Sibi :  

Rencontre d’une délégation Malienne, invitée par l’AJCRPD, le 28 Janvier 2015 dans les locaux de la MIR à Rennes.

Philippe Robert, Jean Jacques Hervé et moi-même  représentions ATM au cours de cette chaleureuse soirée, organisée par Nadine Basle présidente de l’AJCRPD et son équipe. Un délicieux repas nous était offert. Etait présente Madame Jocelyne Bougeard, adjointe à la solidarité internationale à la Mairie de Rennes. Nous avons rencontré les membres de la délégation Malienne du Cercle de Bandiagara : MR Tangara Préfet, Mr Ongoiba, Mr Tapily respectivement président et secrétaire du Cercle de Bandiagara, Mr  Cisse, technicien du Cercle de Bandiagara. 

Partenariat avec l’AIVM : Les liens privilégiés tissés avec l’AIVM en 2014 ont permis qu’en Mai 2015  Enora Lebrun salariée de l’AIVM , à l’occasion d’un séjour au Mali,  puisse faire un état des lieux des réalisations soutenues par ATM à Sibi Sibi.. Accompagnée de Boukary Sanogo salarié de YAGTU, elle a rencontré le représentant du chef du village, les membres du comité de gestion de l’école, du poulailler, des latrines, les deux animateurs terrain de YAGTU. Elle a visité les classes avec le directeur du 1er cycle, rencontré le directeur du 2ème cycle, échangé avec le conducteur de la moto ambulance, vu le moulin à mil, le panneau solaire sur la place publique, puis la case santé. Elle a également échangé avec 5 femmes des associations féminines bénéficiaires du micro crédit. Un dossier complet avait préalablement été préparé par Jean Jacques avant son départ.                                                                  

Nous étions présents  a l’assemblée générale de l’AIVM  le 25 Juin. Au cours de cette soirée, nous avons  remercié Enora Lebrun directement sur SKYPE (en direct du  Mali), ainsi que

Marie Andrée Evenat présidente  de l’AIVM.                                                                                                     

Jean Jacques également représentait  ATM à l’assemblée générale de l’AJCRPD, ainsi qu’a la manifestation ‘’Le Mali à votre porte’’ le 10 octobre à l’occasion des 30 années de coopération  de Rennes avec le plateau Dogon en Octobre  2015.

Année 2015 : Des projets ambitieux à soutenir dans le domaine de la scolarisation : 

Alain Bourge trésorier de l’association a préparé en septembre 2015 le dossier de demande de subvention sur les fonds de solidarité internationale, auprès de la municipalité, suite à l’envoi d’un devis de l’association YAGTU,  ceci pour la construction de trois classes supplémentaires et de deux blocs de latrines. Le 21 Septembre 2015, Jean Jacques rencontrait les membres du CCAS pour échanger sur ce dossier. Le financement d’une première tranche de travaux (une classe et deux blocs latrines), a été validé en CA en Septembre 2015, et 3000€ de subvention municipale ont  été accordés.

La réalité  d’ATM, en 2015  c’est un engagement fidèle en réunion de l’ensemble des membres du CA et une mobilisation régulière et indispensable de chacun pour nos animations.                                                 

L’année 2015 est rythmée par nos rencontres mensuelles en conseil d’administration (11 réunions en 2015 et une réunion du bureau)  et par nos animations inscrites maintenant au calendrier et qui permettent de récolter des fonds propres pour aider au financement des projets à venir.

-          Le 22 Février 2015, notre participation à la course à pied (210 € récoltés)

-          Le 27 Mars, l’opération ‘’Bol De Riz’’ (1035€)

-          Les 6 et 7 Juin, la Bourse aux vélos (296€)

-          Les 4 et 5 décembre, la Bourse aux jouets (832€)

-          En Décembre 2015 l’opération Paquets cadeaux chez Darty (724€)

*Ce sont 3100€ de fonds récoltés en 2015, au-delà des dons du parrainage, pour soutenir nos projets et ceci grâce à la mobilisation de chacun, et aussi à la participation de bénévoles adhérents qui furent nombreux pour nous soutenir chez Darty au mois de décembre. Nous remercions chacun d’entre vous pour ce soutien.                       

L’opération Bol de Riz au printemps ainsi que la récolte de jouets en décembre sont deux animations qui nous tiennent à cœur, sensibilisant les plus jeunes aux conditions de vie des enfants les plus démunis d’Afrique, et leur permettant de soutenir une action concrète qui donne tout son sens à leur mobilisation. Une  partie des fonds recueillis a permis l’achat de chaussures et de vêtements chauds pour les enfants du jardin d’enfants de Sibi Sibi. Nous remercions les directeurs des écoles de Thorigné Fouillard pour ce temps consacré à la solidarité avec les enfants de Sibi Sibi.

*deux actions  soutenues par le passé par l’ATR et  que nous avons relayées depuis trois années maintenant, offrent également l’opportunité de rendre un service à la population de Thorigné Fouillard,  la bourse aux vélos, et la bourse aux jouets, deux rendez vous annuels au service de la vie locale.                                                                                                            

*Puis deux rendez vous annuels auxquels nous tenons, le forum des associations (le 5 Septembre pour 2015)  et la cérémonie de clôture de la saison associative (le 19 Juin) autant d’occasions de faire connaitre ATM et de sensibiliser de nouveaux parrains.                                              

Relations avec YAGTU notre principal partenaire et ouverture vers un autre partenariat :

Les contacts réguliers par mail et par courriers avec Fifi présidente de YAGTU, et Boukary salarié de YAGTU, demandent une énergie de tous les instants tant il est difficile d’obtenir les informations dans les délais que nous souhaiterions. Nous attendions beaucoup de la venue de Fifi en France en Octobre 2015. Nous avions longuement préparé cet accueil en Septembre. Malheureusement elle n’a pas pu faire le voyage, le décès tragique de sa mère le 27 septembre l’ayant mobilisée toute cette fin d’année.

 L’ouverture vers un autre partenariat en concertation avec YAGTU  nous apparaît nécessaire. Devant l’impossibilité de concrétiser un relai sur place avec un salarié de l’AIVM au Mali, celui-ci ayant démissionné, Le CA a validé en Octobre 2015  le projet de mobiliser Housseini Cissé technicien auprès de Cercle de Bandiagara pour une étude approfondie sur les besoins prioritaires à Sibi Sibi. 

Le parrainage reste  une réponse pérenne aux besoins de scolarisation mais des partenariats sur place sont à  interroger :

  Les effectifs scolaires sont passés de 90 élèves en 2002, à 238 élèves en Septembre 2015 pour le premier cycle .IL  faut ajouter 102 élèves pour le second cycle. Le directeur du second cycle nous précise ces effectifs du collège dans un courrier de décembre 2015 avec l’ouverture d’une classe de

8ème et de 9ème en Septembre 2015.                                                                                                       

Nous avons dû en Avril 2015 augmenter de 500€ le montant de la dotation trimestrielle. (Soit 1500€ par an). Pour la première fois cette année 2016, nos recettes provenant de vos dons seront inférieures au montant annuel que nous adressons au comité de gestion l’école de Sibi Sibi (7500€ en 2016).                                   

Maintenir ce taux de scolarisation reste donc un enjeu important pour les années à venir dans un contexte d’instabilité politique et de difficultés économiques croissantes. Nous nous interrogeons sur la place prise par  les collectivités territoriales du Mali dans leur ce soutien financier au groupe scolaire de Sibi Sibi. Comment par exemple sont utilisées les dotations aux communes  versées par l’état Malien pour la construction de classes ? Ces questions restent aujourd’hui sans réponses.  

Et pourtant, nous ne pouvons que nous réjouir aujourd’hui du succès de cette action de scolarisation en faveur des enfants de Sibi Sibi, soutenue depuis 11 années par vos dons, nous réjouir également  de la progression constante du nombre des élèves et de l’ouverture de trois classes de collège.                                                                                                                                                                  

  Dans ce  magnifique  reportage du 22 Mars 2015 sur France 5, retraçant l’incroyable sauvetage des Manuscrits de Tombouctou  en 2012, rappelons  ce témoignage d’une jeune fille  Aminata,  inscrite en classe de  7ème..  Aminata exprime  non sans  émotion, son étonnement  devant  ses progrès réalisés en lecture, encouragée par son instituteur à lire un premier roman :                                                   

‘’ Sous L’orage ‘’  de Seydou BADIAN KOUYATE (roman publié en 1957).

Elle  témoigne ainsi devant la caméra :

            « Sans le livre, pas de connaissance,  Sans connaissance,  il n’y a pas de lumière ! »  

Aminata vient nous dire que nos efforts ne sont pas vains. Le soutien à la scolarisation à Sibi Sibi, ce sont quelques graines parmi tant d’autres semées contre l’obscurantisme.                                                 Nous souhaitons longue vie au parrainage. Nous vous remercions encore ce soir chaleureusement,

parrains et adhérents d’ATM,  pour votre confiance et pour votre fidélité.                                                          

Françoise REHAULT DEVRAND, Secrétaire d’ATM   , le 26 Avril 2016